Exercices d'écriture pour avancer dans ta démarche écolo (3ème partie)

Dernière mise à jour : 18 févr. 2020

Welcome back dans cette série "go green" à l'aide de l'écriture ! Avant de poursuivre, je t'invite à aller lire les 2 articles précédents ainsi qu'à faire les exercices qui y sont proposés (je suis toujours disponible par mail pour t'aider, ou simplement pour suivre ta progression dans ce voyage !) Le premier article est ici et tu trouveras le second . C'est important de les faire avant de commencer la suite, car ils apportent des éléments de contexte indispensables pour la bonne compréhension des prochains exercices.



C'est bon, tu es prêt.e à enchaîner ? Dans cet épisode, on va voir ensemble comment intégrer ces exercices dans ton carnet et surtout pour les matérialiser dans la vraie vie ! Sans quoi tout ça n'aura pas servi à grand chose ...



Choisis les 3 prochaines choses que tu veux mettre en place.


Oui, comme ça, d'entrée de jeu : tu reprends ta liste d'actions dressée la dernière fois, et tu choisis spontanément les 3 prochains. Soit qu'ils te semblent les plus urgents, les plus importants, les plus faciles....



Si tu as un bullet journal, reporte ces choix dedans, à ta page courante ou en début de mois pour que tu retrouves la liste facilement. (on en arrive enfin au concret !!!)



Pour chacune de ces trois actions, applique la méthode SMART.EF !


La quooooiiii ? "SMART" est un moyen mnémotechnique pour définir précisément un objectif. À la base c'est une méthode beaucoup utilisée en management (vestige de mon ancienne vie), très utile pour impliquer totalement et engager l'action. J'utilise toujours beaucoup cette technique en développement personnel, je la trouve très efficace et productive sans être agressive pour autant.

Voici le détail de chaque lettre ainsi qu'un exemple avant et après le filtre "SMART".


Spécifique : tu vas rendre ton objectif spécifique et précis.

EX : je veux être plus écolo (ça manque de précision, ça veut dire quoi pour toi, être écolo ?)

VS : je veux fabriquer mon dentifrice maison.


Mesurable : il faut que ton objectif soit quantifiable, pour pouvoir affirmer qu'il a été atteint (ou pas).

EX : je veux réduire mes déchets (de combien ?)

VS : je ne veux pas dépasser 20 litres de déchets par semaine. Le sac poubelle te dira si tu as atteint ton objectif.


Ambitieux : si ton objectif est "trop" facile à atteindre, il ne représentera pas un défi et ne sera donc pas motivant.

EX : je veux manger végé ce soir (facile : risotto, pizza, dhal, soupe, salades, pâtes, buddhabowl ! Oopsie c'est pas le sujet.)

VS : je veux manger entièrement végétarien une fois par semaine.


Réalisable : si ton objectif est inatteignable, c'est décourageant d'entrée de jeu, tu risques d'abandonner rapidement devant l'ampleur du projet. Et ici, on ne recherche pas la grosse ambition qui va te faire manger l'échec, mais les les baby steps qui feront ta réussite,

EX : je passe toute ma maison en mode green pour être comme Béa Johnson et n'avoir qu'un bocal de déchets par an (good for you !).

VS : je vais remplacer les produits cracras de la salle de bains par des produits naturels au fur et à mesure que les flacons vont se terminer.


Temporel : il est important de fixer une date butoir pour ton projet, pour l'ancrer dans un délai palpable.

EX : je voudrais faire ma lessive maison (un jour, peut-être, en 2057)

VS : lorsque mon bidon de lessive standard sera vide je ferai ma recette perso.


Voilà le sens du SMART. Oui, mais c'est quoi ce E et ce F qui traînent au fond là bas ? Ils sont optionnels dans le commerce et le management, mais indispensables lorsqu'il s'agit d'une démarche aussi importante et personnelle que de tenter de réduire son impact écologique.



Écologique : étonnant, non ? Je parie que tu ne l'avais pas vu venir ! On parle ici d'écologie personnelle. Il faut que la démarche soit progressive et se fasse sans douleur. Ne vas pas faire des choses qui vont à l'encontre de tes valeurs !

EX : je veux être vegan, je vais jeter tout ce qui est issu de l'exploitation animale, même cette ceinture en cuir offerte par ma grand-mère.

VS : je ne souhaite plus acheter de produit d'origine animale, je vais en donner/vendre certains, et porter, user jusqu'à la corde ceux qui ont une valeur sentimentale.


Fun : la démarche en elle même doit être amusante !

Deux possibilités : soit l'action choisie représente une forme de fun en elle même, soit tu peux mettre en place un système de récompense (qui reste cohérent).

Certaines personnes se prennent au jeu et testent des tas de produits cosmétiques en vrac, ça devient une véritable passion de collectionner les marques et de comparer. D'autres, comme moi, sont totalement engagées par la nouveauté et l'envie d'apprendre et de transmettre de façon créative, être écolo n'est pas une contrainte puisque j'adore (tenter de) répondre à vos colles !

Enfin, tu peux aussi féliciter ta démarche par un cadeau : au bout de 1 mois de lundis veggie, offre toi un dîner un super resto vegan avec ton.a BFF (ne ruine pas tout avec un fastfood hein) ! Ou quand tu auras débarrassé ta salle de bains des cosmétiques chimiques, fais toi une séance de shopping à 100€ sur dans une friperie ! Bref, tu as saisi le principe ! (À la fin de la rédaction de cet article je vais me faire une giga tartine banane-beurre de cacahuète)