Exercices d'écriture pour avancer dans ta démarche écolo (2ème partie)

Mis à jour : févr. 18

Salut ! Ici, on va parler de ce que tu peux faire dans ton bullet journal ou dans n'importe quel carnet d'ailleurs, pour te sentir bien dans ta démarche écolo et continuer à progresser sans douleur.


Tout d'abord, as-tu fait les exercices de l'article précédent ? Ils sont dispos ici ! C'est important car ils servent de base pour ce qui va suivre.



On récapitule : tu as défini ce qu'était l'écologie pour toi. Tu as aussi déterminé et listé touuuuuut ce que tu as déjà mis en place pour contribuer à prendre soin de la planète (si telle est ta définition), et aussi, tu as pris conscience de ton potentiel de super héros ou de super héroïne green. A priori, si tu en es là c'est que tu as envie de poursuivre ... Tu as repris tes notes ? Allez, let's go !



Je liste ce que j'ai essayé et qui ne m'a pas convenu, et la raison pour laquelle je ne suis pas satisfait.e de la solution que j'ai essayé.


Concrètement on parle ici des échecs, des trucs trop relous, trop chers ou trop contraignants. Perso je suis en échec face à ma consommation de produits sans gluten qui sont introuvables sans emballages (des galettes de maïs ne sont pas proposées à la vente en vrac, comment dire, en quelques heures elles se désagrégeraient quoi).

Je ne trouve pas d'infos sur la fabrication des brush pens que j'utilise (les feutres avec une pointe de pinceau pour la calligraphie).

Et, parfois j'ai la flemme de fabriquer mes produits ménagers aussi. Oui. La flemme. Alors que j'ai les produits à la maison et que je sais comment faire ...



L'idée ici n'est pas de te faire culpabiliser, mais d'identifier les freins, ce qui t'empêche concrètement de matérialiser tes envies. Ça serait contre productif, ce serait aller à l'encontre du listing positif fait la dernière fois d'une part, et d'autre part, analyser un problème n'est pas un signe d'apitoiement : c'est signe que l'on veut comprendre pour pouvoir en tirer les enseignements. Pourquoi je n'ai pas poussé les recherches concernant mes stylos ? Parce que j'en ai plein d'avance et que je ne me vois pas m'en débarrasser sans les avoir usés jusqu'à la corde ! Du coup je reporte la question au jour où j'en aurai à nouveau besoin. D'ici là peut-être qu'une marque aura créé pile ce dont j'ai besoin !



Je cherche des solutions et j'en choisis une (même temporaire)


Avec cette liste, pour chaque élément, tu vas analyser le pourquoi du comment. Tu as maintenant compris pourquoi ça n'a pas fonctionné, et un ou plusieurs choix s'offrent à toi sur le sujet.



Pour reprendre mon exemple de galettes de maïs, j'ai plusieurs possibilités : soit j'essaye de les faire moi-même, soit je remplace par autre chose, soit j'en réduis la consommation. J'ai aussi le choix d'accepter tout bonnement que, pour l'instant, je n'ai pas de solution pour cette problématique. Il s'agit simplement de valider un choix, et de le regarder en face. J'ai fait un compromis avec moi même, et pour l'instant il me convient.


À toi de jouer, de décider d'adopter une posture vis à vis de chaque problématique. Si tu es perdu.e ou que tu te sens déstabilisé.e, n'hésite pas à me contacter pour que je t'aide dans tes recherches. On en parle, c'est mieux à plusieurs !



Je liste ce que je voudrais mettre en place.


C'est le moment de brainstormer et de sortir de ton esprit toute la charge morale accumulée : tout les trucs écolos que tu voudrais faire, même si ça te paraît impossible aujourd'hui. Comme dans le deuxième exercice où tu as listé ce que tu fais déjà, tu peux passer en revue les zones de ta maison, ton planning de la journée et/ou de l'année, pour imaginer ce que tu aimerais faire dans le futur, qu'il soit proche ou pas, même si ça ne te semble pas réaliste.



Laisse ton esprit aller au delà des limites matérielles actuelles. Tu peux rêver d'avoir un potager qui t'assure une autonomie alimentaire même pour l'instant, tu es un.e étudiant.e fauché.e qui vit dans un studio en plein centre ville.


Qu'en penses-tu ? Tu te sens capable de cocher certains items dans cette liste ? En as tu envie ?


Quelle personne écolo ai-je envie de devenir ?


Pour terminer les exercices d'aujourd'hui, je t'invite à écrire un paragraphe pour décrire ce que ces progrès vont t'apporter, à toi, à ton entourage, à votre environnement. Comment aimerais-tu te sentir, comment pense-tu que tu vas te sentir, en continuant à mettre en place des "petits" gestes zéro-déchet ? Note tous les détails et adjectifs qui te viennent à l'esprit. Fais place à la sérénité, à la connexion, à ce qui te semble essentiel.


Bravo, tu as accompli la seconde partie de ces exercices de développement personnel en lien avec l'écologie ! Reste connecté.e car dans la 3ème et dernière partie nous verrons comment tu peux passer à l'action progressivement, sans douleur, en intégrant les prochaines étapes dans ton bujo. D'ici là partage tes exploits quotidiens avec le hashtag #ungestegreenparjour !


#développementpersonnel #bujo #gogreen

Creazily - Créazily, ateliers créatifs pas chers, ateliers DIY, ateliers écologiques, devenir écolo, quotidien plus écologique, bullet journal, comment faire un bullet journal, manger moins de viande, recycler un objet, customiser un vieil objet, décorer avec du vieux, comment faire déco récup, apprendre management boutique, booster son magasin, booster ses ventes en boutique, ateliers cuisine vegan, cuisiner vegan, recette cuisine vegan, recette dentifrice, DIY, astuces écologiques, ateliers origamis, atelier papier, créer en groupe, cours de créas,